A propos d'M.M.L : peintre ou poète ?

J'ai pris de grade ce que j'ai pu, fixant la mesure où je ne pourrais plus, et somme toute j'ai vécu heureux par ma tactique de fuir à peu près tout.
Journal d'M.M.L

Parmi tous ceux, intimes et moins intimes qui ont rencontré Savin, certains estiment qu'M.M.L (telle fut sa signature de peintre, faites des initiales de ses trois prénoms Maurice Marie-Léonce) a produit une oeuvre picturale aussi imposante que son oeuvre littéraire. La question reste ouverte. Toujours est-il que cet aspect de son oeuvre fut immédiatement accessible auprès du public, après sa mort. La signature d'M.M.L s'est donc inscrite peu à peu et tout naturellement en terre Bretonne, dans la mouvance de l'école de Pont-Aven, non sans l'aide généreuse et amicale de son ami Claude Huart, peintre et graveur. Quelques uns de ses pastels ou de ses huiles font partie désormais du patrimoine des Musées de Vannes, de Quimper et de Pont-Aven. On trouvera dans le bel ouvrage d'André Cariou, Les peintres de Pont-Aven, éditions Ouest-France, 1994, une brève présentation de l'artiste.

Plus poétique que la poésie, la peinture perce mieux le mystère de l'incarnation par cette intensité de réflexion qu'elle contribue à suggérer sans le dire. M.M.L. peintre a bien des fois réfléchi à cette concurrence que l'art de la couleur et de la lumière livre au plus pur des discours : La peinture fait concurrence aux mots, non par la violence mais par la nuance ; et encore cette confidence : On ne sait que dire devant la peinture puisque ce qu'il faut dire, qu'on ne peut dire, la peinture le dit.

Lui qui était né poète comme d'autres naissent ingénieurs ou prophètes, ce conteur à la plume déjà si subtile et si précieuse, que pouvait il donc attendre de cet autre langage qui n'est plus du reste exactement un langage ? Peut être le vague désir de coïncider davantage avec la Nature et Dieu ; sans doute l'espérance de sentir et d'expérimenter au plus près la vocation spirituelle de sa nature sensible. M.M.L. confie dans son journal que quelque chose en lui s'était rompu quand il avait rompu avec la religion très fervente de sa jeunesse. Cette blessure ou cette rupture, il n'est peut être pas interdit de penser qu'il ait cherché à travers la peinture à l'adoucir, comme pour tenter de renouer avec cette grâce de sentir comme on pense, qui n'appartient qu'à l'enfance.

Michel-Pierre Bachelet
Docteur en philosophie - Légataire de Maurice M.L Savin

Laisser un commentaire

  1. Le blog de M-P Bachelet

Liens

  1. Le Site Alain
  2. Galerie Correlleau - Pont-Aven
  3. Les écrivains peintres - 1
  4. Les écrivains peintres - 2
  5. Musée Pont-Aven
  6. Musée Quimper
  7. Traduction allemande du Verseau
  8. Jean Paulhan
  9. Revue : Les temps modernes
  10. Francis Jacques (La khâgne du lycée Louis le Grand Paris)
  11. Livres anciens épuisés - 1
  12. Livres anciens épuisés - 2
  13. Lycée Louis le Grand Paris
  14. Lycée Henry IV Paris
  15. Lycée Fénelon Paris
  16. Lycée Condorcet Paris
  17. Musée des arts et traditions juives ( cf. Guitare de rachel)
  18. Accueil

Les textes à télécharger (pdf)

    COPYRIGHT : M-P BACHELET
  • " Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de cette oeuvre sans l'autorisation expresse de l'auteur ".

Présentation d'MML Savin poète, écrivain

  1. Quelques photos d'MML
  2. Biographie et présentation de l'artiste

  3. par M-P Bachelet

Pour une dramaturgie

  1. Certains de ces textes ont été publiés dans la revue des temps modernes dès 1949
  2. Copeau Préface au paradoxe

Poésie et philosophie

  1. Socrate et les Présocratiques
    Kierkegaard
    émile Chartier dit Alain

Avec Alain

  1. En Bretagne avec Alain

3 romans :

  1. Le verseau (extraits)

  2. (Gallimard 1954)
  3. Saint-Rien

  4. (à paraître)
  5. La Folie

  6. (à paraître)

Peinture

  1. Discours prononcé par M.M.L. SAVIN au Pouldu

Contes

  1. Le Prince trop beau (extraits)

  2. (paru au Mercure de France 1959)
  3. Qui dit vrai

  4. (paru dans la revue du Mercure de france 1962)
    Arrangement pour la scène par M-P Bachelet
  5. Les Noces de Samson

  6. (à paraître)

Théâtre

  1. Angélique ou les naufragés

  2. (paru Revue du Mercure de France 1959)
  3. Émilienne ou les métiers amoureux (extrait)
  4. La guitare de Rachel

  5. (Audin Lyon 1965)